Accueil > Actus TPE > A Marseille, Lyon, Paris, Guingamp ou Ajaccio... Le 31 mars, battons le (...)

29 mars 2016

A Marseille, Lyon, Paris, Guingamp ou Ajaccio... Le 31 mars, battons le pavé partout en France

Ce n’est pas facile d’engager des actions de grève dans les TPE, nous le savons. Mais il est important que nous, les millions de salariés des très petites entreprises participions aux manifestations contre la loi travail justement pour donner de la force à notre travail en portant nos revendications.

Photo : Laurent Terzian/ Divergence

C’est certainement très difficile d’engager une grève dans une entreprise de 2 à 3 salariés. Mais il est pour le moins nécessaire d’engager publiquement le débat sur ces questions du droit de grève, du droit à l’action syndicale pour les salariés des TPE. Précisément quand il s’agit de participer à des actions collectives. Des employeurs, comme La CAPEB, les professions libérales par exemple, exercent eux leurs droits d’actions et nous les travailleurs nous ne pourrions pas ?

Etre présents dans la rue pour nous défendre

Défendons le droit de grève partout. Dans les TPE aussi, pour nous permettre d’être partie prenante des initiatives professionnelles et interprofessionnelles pour défendre notre code du travail, nos droits à la retraite, notre pouvoir d’achat… probablement, nous ne nous lancerons pas dans des grèves longues compte tenu du rapport de proximité dans nos entreprises, mais être présent dans les grandes manifestations est important.

Faire grève est un droit que tous les travailleurs doivent défendre même là où c’est compliqué, comme dans les TPE. Les salariés des TPE s’appuieront pour faire grève sur l’appel de leur organisation syndicale confédéral, de branche…

Arrêter le travail pour démontrer son importance

L’exercice du droit de grève fait comprendre que les entreprises fonctionnent grâce à notre travail. Le principe de la grève c’est arrêter le travail. Sans ce travail les entreprises ne fonctionnent pas. Notre travail est donc essentiel, nous devons le faire reconnaître.

Indiquez à votre employeur que vous vous absentez pour défendre vos droits et participer aux manifs du 9 et du 31 mars 2016… comme vont le faire nombre de salariés et comme le font par ailleurs des employeurs pour défendre leurs intérêts (CAPEB, Artisanat, FNSEA, taxis, professions libérales…).

Pour tout savoir sur le droit de grève et comment l’exercer, rendez-vous sur le site de la CGT.

Salariés des TPE pour plus de précision, rapprochez-vous de la CGT auprès de chez vous.

Voir la carte des mobilisations du 31 mars sur le site de la CGT