Accueil > Actus TPE > Se syndiquer ? __ Pfff... À quoi ça sert ?

25 janvier 2016

Se syndiquer ? Pfff... À quoi ça sert ?

« Un syndicat ? C’est vieux, dépassé, ça ne sert à rien. “Archaïque”, comme on dit dans les médias. Toujours en train de râler. Jamais contents quand il y a des choses qui changent. Ils se mettent en grève tous les quatre matins. La CGT, surtout, c’est toujours elle qui s’oppose...

Moi, je bosse dans une toute petite entreprise, on se connaît tous. Même le patron. Si on a besoin de quelque chose, on demande.

Par exemple, quand j’ai besoin d’un congé parce que ma fille est malade, je le demande à mon patron. Bon, d’accord, il me dit toujours non. Mais je peux le demander. Sa porte est toujours ouverte, comme il dit. Comme je peux aussi lui demander de me payer les heures sup’ qu’il me demande de faire. Mais, en général, il refuse. "C’est normal", il me l’a expliqué : c’est la crise et il n’a plus d’argent en trésorerie. Et moi, je suis gentil(le) de bien vouloir aider mon entreprise , euh la sienne, en travaillant plus sans gagner plus.

Mon patron, il est cool. Il me paye parfois un café au distributeur. On discute de nos familles, de sport, de nos activités du dimanche (enfin quand je ne travaille pas). Mais on ne discute jamais de questions de travail : comment je veux évoluer sur mon poste, les formations, justement, que je pourrais faire pour progresser, mon salaire aussi... Ça, on n’en parle jamais.

Alors peut-être qu’un syndicat, ça aide. Déjà, je pourrais me renseigner, voir à quoi j’ai droit. Ce que mon boss a le droit de me demander de faire et ce qu’il n’a pas le droit d’exiger. Cette histoire d’heures sup’, par exemple, je ne la sens pas...
Après si ça ne va pas, un syndicat, ça peut peut-être m’accompagner, pour que je ne sois pas seul(e) face à mon employeur. Ce n’est pas une question d’aller au conflit, mais une question de respect. De mes droits de salarié et donc de moi-même.
Et puis, dans un syndicat, il y a plein de gens comme moi. Employés dans des toutes petites entreprises et qui ont de l’expérience ou qui connaissent la même situation que moi. On peut discuter, voir comment régler les problèmes. Du coup, un syndicat, ça sert à être plus fort. Ensemble. »